mercredi 23 mai 2012

Quoi faire avec des carcasses de homard 101? Une bisque de homard!


Bon, j’ai encore pas pris de photo! Ça m’arrive souvent ces jours-ci, après une recette particulièrement odorante en parcours. Celle là était particulièrement torturante lors de l’élaboration.

En fait, voici la casserole le lendemain, vous aurez une idée de la couleur de la merveilleuse bisque :


Oui, je me demande pourquoi les gens jettent les carcasses de homard, c’est un peu comme le solilesse du poulet! Faut pas jeter ça voyons! C’est jeter le bébé avec l’eau du bain! Il reste beaucoup de goût de homard dans la carcasse, et comme la saison ne dure pas toute l’année, pourquoi ne pas l’étirer au max!

On peut donc en faire une sublime huile de homard (voyez ici et ici et ici), un fond de homard (super bouillon pour faire un risotto) et bien sûr une bisque.

De késsé, je vous entends dire, une bisque de zomard faite avec les carcasses? Ben oui. Votre carcasse (celle du homard pour sûr, la vôtre je ne sais pas, faudrait demander à H. Lecter) recèle plein de goût que vous ne voulez pas jeter à la poubelle.

La bisque de homard est une recette surprenante et le premier ingrédient en est un blender résistant!


Recette pour environ 8-10 bols
Temps à prévoir :
idéal – 2 jours, sinon, deux heures!
Source : Recettes du Québec et ajouts à la moi!

-       Les carapaces de 4 homards, sans la chair
-       ¼ de tasse d'huile d'olive
-       1 demi oignon, haché grossièrement
-       1 branche de céleri, hachée grossièrement
-       2-3 carottes, hachées grossièrement
-       2 gousses d'ail
-       1 ou deux cuillères de pâte de tomate
-       4 tasses de fumet de poisson
-       Un peu de thym séché
-       sel et poivre du moulin
-       Option : 1 tasse de poisson blanc au choix (Turbot? Morue? Flétan? Un lecteur de La Presse qui croit les sondages qui y sont présentés ? )
-       ¼ de tasse de brandy
-       ½ tasse de vin blanc
-       ½ tasse de crème 35 %
-       Option : la chair cuite d’un ou deux zhomards

ü  Mettez les carapaces dans un sac résistants et passez votre hargne dessus avec un marteau : démolissez-moi tout ça!
ü  À feu moyen, faire revenir dans un peu d’huile les carapaces de homard dans une casserole 6 à 7 minutes.
ü  Ajouter les légumes et le concentré de tomate et faire revenir 5 minutes.
ü  Ajouter le fumet de poisson et les épices. Amener à ébullition et écumer les impuretés qui remontent à la surface. Laisser mijoter 45 minutes à une heure trente.
ü  Passer tout ça au blender, louche par louche – hé oui, les pinces et les corps itou! Ça va faire un bruit d’enfer, je sais, mais ça fait partie du processus.
ü  Option : avec la dernière batch qui va au blender : Ajouter le fish au blender.
ü  Dans le meilleur des mondes : vous laisser refroidir et puis vous oubliez la casserole au frigo 1-2 jours, pour extraire le max de saveurs. Puis réchauffer un peu avant la prochaine étape.
ü  Passer à travers une passoire fine, deux fois! Il faut bien enlever tout le « sable » des carcasses pulvérisées.
ü  Option : avec deux tasses de bisque, au blender : ajouter la chair d’un homard (sauf les pinces).
ü  Laisser mijoter 5 minutes, et ajouter le vin blanc, le brandy
ü  Au moment de servir, incorporer la crème 35 %.
ü  Accompagnement : on conseillait des croûtons frottés à l'ail, mais c’est encore mieux avec des pinces de homards (bien sûr, gardez les pinces pour les mères ou le fêté !)

Bientôt: dans la série "la recette qui suit la recette", maintenant, on fait quoi avec un reste de bisque? Un risotto DÉMENT! 



Pendant ce temps, l’autre soir, Zorro le chien bienheureux a débusqué (pour la première fois de sa vie qu’il ne court pas pour rien, les oreilles au vent) quelque chose qui n’était pas une moufette…

Voici Zorro :

Et ce qu’il a terrorisé un instant :



La madame (je présume) rattone-laveuse était pas contente et nous dardait du regard et pouichait même un peu pour nous faire fuir. 

Mais nous on avait Zorro avec nous, heh.


Pour une version de cette recette à imprimer facilement, sans blabla, cliquer ici !

8 commentaires:

  1. Mais jamais je n'aurai la patience de filtrer tout ça DEUX FOIS !! Dis donc, ça ne serait pas plein de minéraux ça de la carapace de homard ? Ça ne peut pas vraiment nuire si on en mange... hihihi ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Oh non, il ne faut jamais jeter nos carcasses de homard!
    Ton chien est tout mignon!!!

    RépondreSupprimer
  3. Euh, disons un peu sablonneux... :)

    RépondreSupprimer
  4. Ha non! Je viens de me rendre compte que je n'ai pas gardé mes carcasses de homard du repas de la fête des mères! La faute à la boisson et à un Homme délégué au largage des carcasses :(

    RépondreSupprimer
  5. Miam de la bisque à la carcasse avec un drôle de poisson bebête... je ne suis pas sûre, mais ça doit goûter bizarre de l'é.... non?????? Quand j'ai reçu La Presse, j'ai tout de suite levé un sourcil et dit: Ben voyons donc, il me semble qu'on n'est pas si cons au Québec, je ne crois pas ça moi! J'ai d'ailleurs dit à peu près la même chose à mes élèves! Cette bisque donne le goût de manger du homard!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Je pense que je vais sortir mon vieux blender... juste au cas où j'aurais des homards invincibles (un peu comme Zorro quoi!)!

    RépondreSupprimer
  7. C'est une belle façon d'utiliser les carcasses, je vais y penser deux fois avant de les jeter! Ton chien, c'est un springer spaniel?

    RépondreSupprimer
  8. Joël : on dit sot-l'y laisse! Comme dans il faut être sot pour l'y laisser! Mathieu : le Zouf à poil, c'est un cocker.

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un commentaire, c'est toujours l'fun de vous lire!